Fiche label : OEKO-TEX Standard 100


Historique

En introduisant Oeko-tex Standard 100 en 1992, une association allemande d’instituts créait le premier label fiable et uniformisé limitant l'usage de substances chimiques dangereuses dans le textile.



Les critères

Le label a été créé pour assurer que les produits ne contiennent pas de substances nocives pour la santé des utilisateurs.

Des instituts de contrôle indépendants analysent chimiquement fils, tissus et vêtements pour traquer les substances interdites légalement, d’autres faisant partie de la réglementation REACH européenne, et même des substances nocives qui ne sont soumises à aucune réglementation. Au total, le label définit des seuils pour 300 substances, seuils en dessous desquels l’impact sur la santé de l’utilisateur est nul.

Le label prend également en compte certains critères, tels que le pH, la stabilité et la solidité des couleurs.

Les critères de contrôle et les valeurs seuil sont révisés tous les ans pour s'adapter aux avancées des connaissances sur les effets sur la santé et l'environnement des diverses substances.

Attention : ce label ne garantit pas pour autant que les textiles soient bio !



Procédures de labellisation

Le système de certification est "modulaire", c'est-à-dire que les articles peuvent être certifiés à chaque étape du traitement. Cela permet de mieux répartir les coûts de la labellisation. Par exemple, imaginons qu'un fabricant de tissu veuille être labellisé, sachant qu'il utilise un fil certifié Oeko-tex, alors seuls les processus de tissage auront besoin d'être contrôlés.

Le certificat Oeko-tex Standard 100 est valable 12 mois, suite à quoi de nouveaux échantillons doivent être ré-envoyés pour renouveler le certificat.

Bien que plus de 7 000 fabricants du textile et de l'habillement se soient mis dans une démarche de certification Oeko-tex, ce label reste peu connu du grand public.



Pour aller plus loin

bannière