La Textilothèque

Les 28 et 29 juin 2019, La Belle Empreinte était au salon Antifashion à Marseille pour présenter le fruit de sa collaboration avec deux étudiantes des Arts Décoratifs (Ensad). Antifashion est un mouvement en faveur d’une mode durable, créé en réaction aux dérives de la fast fashion.

La Textilothèque a pour objet d’aider les designers à choisir les tissus qui ont le meilleur impact sur la terre et les hommes. Pour cela, elle propose de prendre conscience de la multiplicité des enjeux liés à la production de chaque tissu et liste les principaux critères à prendre en compte.

La première partie de l’exposition était dédiée au choix des fibres. Elle proposait un classement des différents textiles selon des critères à la fois environnementaux et sociaux.

Ce classement des fibres reste cependant à considérer avec du recul tant la variabilité au sein d’une même catégorie de fibres est élevée (du simple au double) ! Un coton conventionnel, fortement irrigué, aura la pire note dans la catégorie « Eau disponible », tandis qu’un coton arrosé uniquement par les eaux de pluie aura un impact minimal.

La fiche explicative du coton.

La deuxième partie de l’exposition décrivait l’impact des étapes de filature, d’ennoblissement, et de tissage en considérant tout le cycle de vie du vêtement. Elle insistait sur le critère de durabilité des étoffes dans le temps. En effet, plus un vêtement peut être utilisé longtemps, plus les impacts liés à sa production sont faible au regard de son cycle de vie.

Participer au salon Antifashion fut une occasion de rencontrer de nombreux acteurs de la mode durable et d’assister à des conférences éclairantes sur les perspectives innovantes de l’industrie du textile !

%d blogueurs aiment cette page :